Rédigé par ApPigraphe
Aucun commentaire

Prévention

En utilisant le même outil du CPE à l’école...

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot eylp ?

Fil RSS des commentaires de cet article

Le ministère fournit aux prestataires de services de garde une allocation financière pour faciliter l'intégration des enfants ayant des besoins spéciaux. L'allocation d'intégration est disponible uniquement pour les services de garde subventionnés. Il est particulièrement destiné aux enfants vivant avec des handicaps importants et persistants confrontés à des obstacles dans leur processus d'intégration. Pour avoir droit à cette allocation, les responsables de services de garde doivent compléter, en collaboration avec les parents, un dossier concernant l’intégration d’un enfant handicapé à la garderie. De plus, les parents doivent soumettre une confirmation du handicap de leur enfant (diagnostic). En installation, le nombre maximal d'enfants handicapés ayant droit à la subvention est de 9 sans jamais dépasser 20% des places prévues dans le permis.



Pour les enfants handicapés de 59 mois ou moins
  • Le volet A prévoit une somme non récurrente de 2 200 $ par enfant, dont 1 800 $ pour l’équipement et l’aménagement nécessaires à son intégration. La balance est prévue pour la gestion du dossier de l’enfant.
  • Le volet B couvre les frais supplémentaires de fonctionnement engendrés par la baisse du ratio ou du nombre d’enfants, l’ajout de personnel, la formation et le remplacement du personnel qui reçoit cette formation, le suivi du plan d’intégration ou d’autres raisons pertinentes et indispensables pour le plan d’intégration. Un montant de 25 $ par jour d’occupation est accordé au service de garde en installation ou en milieu familial

(Source : Ministère de la famille)


Une collaboration étroite entre les acteurs autour de l'enfant contribue grandement à l'intégration réussie d'un enfant ayant des besoins spéciaux. Le partenariat est hautement apprécié et fournit une aide essentielle. Les partenaires rassemblent des professionnels des secteurs privé et public qui contribuent directement ou indirectement et sur une base ponctuelle à l’intégration des enfants ayant des besoins spéciaux dans les services de garde d’enfants. Les professionnels de l'intégration comprennent des ergothérapeutes, des orthophonistes, des psychologues, des éducateurs spécialisés et d'autres spécialistes sélectionnés pour des besoins spécifiques.

Les parents d’enfants ayant des besoins spéciaux sont, en général, très impliqués dans toutes les étapes de l’intégration de leur enfant dans le milieu de la petite enfance. Beaucoup d'entre eux sont conscients des besoins spécifiques de leur enfant et des défis que cela peut représenter pour les services de garde souhaitant garantir la qualité des services fournis à tous. Conscients des besoins de l'enfant et de l'importance de la stimulation dès le plus jeune âge, certains parents souhaiteraient même que le service de garde offre au sein de ces services, une diversité de spécialistes pour accompagner l'enfant dans son intégration, mais aussi dans son développement global. Étant donné que l'enfant passe plusieurs heures par semaine dans les services de garde, les parents estiment qu'il serait avantageux de rapatrier et d'offrir tous les services au même endroit pendant que l'enfant est dans la communauté.

Malheureusement, actuellement les services du réseau public [DI-TSA-DP] sont offerts uniquement dans les locaux des centres de réadaptation. Pour obtenir des services professionnels dans les locaux du service de garde, les coordinateurs des services de garde doivent recourir au réseau privé, ce qui engendre des frais importants et limite considérablement l'accès.

L'une des solutions serait bien sûr que les centres de réadaptations [DI-TSA-DP] offrent des services dans les services de garde. Mais en attendant, et étant donné que les services de garde et les écoles utilisent tous deux des plans d'interventions (mais pas le même modèle : celui du service de garde vs ­ celui de l'école) il serait préférable d'utiliser un modèle de plan d'intervention qui s'adapte aux réalités des services de garde et des écoles.

C'est ce qu'ApPigraphe offre : un modèle de plan d'intervention applicable autant au service de garde qu'à l'école.

Selon le ministère de la famille, le portrait EHDAA en 2015-2016.

Élèves handicapés et/ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (20%) sur 957 882 élèves du primaire et du secondaire
C'est 20% des 442 459 bambins de 0-5 ans qui risquent d'être handicapés et/ou en difficulté d'apprentissage ou d’adaptation à l’école...
C'est seulement 3% des 252 202 bambins fréquentant un service de garde qui reçoivent une allocation pour l’intégration d’un enfant handicapé.
. Nombre approximatif d'enfants, bambins, parents, intervenants, éducateurs, professeurs... qu'ApPigraphe peut aider
Source : https://www.mfa.gouv.qc.ca/

Enfin prêt à essayer ApPigraphe !

Nous demandons quelques informations de base (nom, titre, courriel...) qui nous permettront d'adapter l'application selon vos besoins et de vous contacter pour vous informer des nouveautés (sans dépasser 1 envoi par mois). De plus en vous abonnant dès maintenant, vous vous assurez d'avoir accès à la version gratuite d'ApPigraphe. Faite vite, cette offre de lancement ne durera pas éternellement. N.B. Vous pourrez vous désabonner en tout temps et nous respectons La Loi canadienne antipourriel (LCAP).

Cliquez ici pour recevoir le mot de passe d'ApPigraphe!

Historique de l'application

  • Janvier 2020 : Lancement de l'ApPigraphe pour adulte. Impression de cartes professionnelles. Investigation bogue d'affichage sur iPhone. Ajout d'icônes, adaptation format d'icônes sur mobile et correction dans les textes explicatifs de l'application.
  • 1e octobre 2019 : Lancement du vidéo tutoriel
  • 29 septembre 2019 : Ajout d'une barre de menu de liens rapides - 6 étapes (version ordinateur)
  • 4 septembre 2019 : Préparation vidéo tutoriel (bientôt disponible) et ajout d'icônes d'interventions en cas de dépression (sensibilisation au suicide)
  • 3 septembre 2019: Lancement de la version bêta. Ouverture du compte Twitter. Ajout des liens de partages. Création groupe privé Facebook.
  • 25 août 2019 : Constate un bogue des champs input ="text" avec Chrome sur ordinateur, en investigation.
  • 15 août 2019 : Ajout de la page "Facteurs de risques et protections" dans l'application
  • 13 août 2019 : Ouverture de la page Facebook
  • 10 août 2019 : Automatisation de l'inscription
  • 5 août 2019 : Transfert d'hébergeur et registraire. Régler bogues de liens
  • 15 juillet 2019 : Prélancement auprès des testeurs
  • 10 juillet 2019 : Vidéo sur YouTube
  • 5 juin 2019 : Enregistrement IDDN


Statistiques depuis le 28 janvier 2020:
  • Total des pages vues : 40739
  • Pages vues aujourd'hui : 49
  • Visteur connecté : 2
  • Nombres de visiteurs : 40725
  • Total articles : 64