Rédigé par ApPigraphe
Aucun commentaire

Alléger la mise en place d’un plan d’interventions en:

a) Impliquant davantage l’enfant et ses parents
b) Réduisant le nombre de réunions d’équipe (par télétravail)

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot kljl ?

Fil RSS des commentaires de cet article

Le processus du plan d'interventions comporte quatre étapes:

Étape 1: collecter et analyser
L'étape 1 a lieu même avant la première réunion du plan d'interventions. Les parents, l’enseignant, mais aussi l’élève lui-même, doivent identifier ses capacités et ses besoins.

Étape 2: planifier des interventions
L'étape 2, est souvent rédigé par l'équipe scolaire avant la réunion avec les parents et l'élève. Au moment de la réunion, les parents pourront poser leurs questions et donner leur avis sur les objectifs qui fonctionneraient. Le plan d'intervention peut alors être ajusté.

Étape 3: effectuer des interventions
L'étape 3, il convient de rappeler que la progression de l'étudiant peut prendre un certain temps, mais vous ne devez pas abandonner! Le plan d'interventions est élaboré pour couvrir une année scolaire complète et si l'enfant évolue plus rapidement, le parent peut demander une révision du plan d'interventions au cours de l'année.

Étape 4: réviser le plan d'interventions
Cet révision vise à faciliter le transfert d'informations tout au long du parcours de l'enfant et ainsi, à assurer une meilleure continuité des services. Il appartient au directeur de l’école d’assurer la mise en œuvre et l’évaluation périodique du plan d’interventions (l'étape 4). Ce faisant, il doit régulièrement informer les parents des ajustements qui peuvent être apportés au plan d'interventions. Le parent peut également demander à la direction une révision ou des ajustements au cours de l'année, si nécessaire.

Lors de l'évaluation du plan d'interventions, on examine en particulier si les objectifs ont été atteints et des ajustements peuvent être apportés au besoin, en fonction des résultats.

Sans oublier toute la préparation requise pour le parent...
Apporter par exemple, les plans d'interventions des années précédentes, penser aux compétences que l'enfant devrait acquérir. Préparer l'enfant pour qu'il soit présent lors de la réunion (en fonction de ses capacités et de sa compréhension). Questionner les objectifs ou les moyens choisis par la communauté scolaire. Demander des détails sur la participation à la maison pour aider l'enfant à atteindre les objectifs de son plan d'interventions. Trouver un accompagnateur pour être bien conseillé durant la rencontre. Vérifier si les moyens mis en place sont de l'ordre de la flexibilité, des adaptations ou des modifications. Comprendre la différence entre les trois afin de pouvoir faire des choix éclairés dans l'intérêt de l'enfant. etc.

Ce processus est long et complexe, certaines étapes sont plutôt opaques pour le parent (étape 2 surtout) et nuisent à la collaboration entre les parents et l'équipe-école et donc à l'atteinte des objectifs. ApPigraphe est la solution pour réduire le temps requis pour élaborer un plan d'interventions et simplifier la démarche au maximum !

Le plan d'interventions ApPigraphe comprend 6 pages


  • Page 1 : Identification et autorisation parentale
  • Page 2 : Comportements traduisant les besoins/difficultés et les capacités
  • Page 3 : Diagnostiques et cotations
  • Page 4 : Objectifs et interventions
  • La règle (page 5) : Grille d'observation
  • Le cadenas (page 6) : Facteurs de risques et protections


La page 1 doit rester confidentielle, c'est elle qui permet de lier l'identité de l'enfant au pseudonyme utilisé sur les autres pages. Seuls les personnes nommées sur cette page peuvent y avoir accès.

La page 3 contient elle aussi des informations confidentielles, néanmoins comme le nom de l'enfant n'y figure pas, le parent pourrait décider de la partager. La personne qui consultera cette page devra au préalable connaitre le pseudonyme de l'enfant pour pouvoir faire le lien.

La page 6 peut contenir des informations confidentielles, mais pas toujours, ce sera alors au parent de décider si les informations de cette page peut porter préjudice à son enfant advenant le cas ou elles sont partagées. Tout comme la page 3, le nom de son enfant n'y figure pas, donc seuls les personnes connaissant le pseudonyme de l'enfant pourront faire le lien.

À noter que la page 2 et la page 6, vous pouvez en faire plus d'une copie chacune. Par exemple, vous pourriez faire une page de comportements à la maison et une à l'école. Pour la page 6 vous pouvez en faire 3, les facteurs de risques et protections présents chez l'enfant, dans sa famille et dans son environnement.

Donc, avec le modèle ApPigraphe nous pouvons impliquer davantage l’enfant et ses parents, car il est très simple d'utilisation, c'est aussi simple que de faire un petit casse-tête ! De plus, nous pouvons réduire le nombre de réunions d’équipe en invitant tous les acteurs qui gravitent autour de l'enfant à utiliser l'ApPigraphe pour compiler les observations et harmoniser les points de vue de chacun. Ainsi, nous en sommes convaincus, les chances de réussite des objectifs s'améliorent considérablement et l'équipe-école sera moins occupé à rédiger des plans d'interventions et auront plus de temps pour mettre les interventions et adaptations en place.

Selon le ministère de la famille, le portrait EHDAA en 2015-2016.

Élèves handicapés et/ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (20%) sur 957 882 élèves du primaire et du secondaire
C'est 20% des 442 459 bambins de 0-5 ans qui risquent d'être handicapés et/ou en difficulté d'apprentissage ou d’adaptation à l’école...
C'est seulement 3% des 252 202 bambins fréquentant un service de garde qui reçoivent une allocation pour l’intégration d’un enfant handicapé.
. Nombre approximatif d'enfants, bambins, parents, intervenants, éducateurs, professeurs... qu'ApPigraphe peut aider
Source : https://www.mfa.gouv.qc.ca/

Enfin prêt à essayer ApPigraphe !

Nous demandons quelques informations de base (nom, titre, courriel...) qui nous permettront d'adapter l'application selon vos besoins et de vous contacter pour vous informer des nouveautés (sans dépasser 1 envoi par mois). De plus en vous abonnant dès maintenant, vous vous assurez d'avoir accès à la version gratuite d'ApPigraphe. Faite vite, cette offre de lancement ne durera pas éternellement. N.B. Vous pourrez vous désabonner en tout temps et nous respectons La Loi canadienne antipourriel (LCAP).

Cliquez ici pour recevoir le mot de passe d'ApPigraphe!

Historique de l'application

  • Janvier 2020 : Lancement de l'ApPigraphe pour adulte. Impression de cartes professionnelles. Investigation bogue d'affichage sur iPhone. Ajout d'icônes, adaptation format d'icônes sur mobile et correction dans les textes explicatifs de l'application.
  • 1e octobre 2019 : Lancement du vidéo tutoriel
  • 29 septembre 2019 : Ajout d'une barre de menu de liens rapides - 6 étapes (version ordinateur)
  • 4 septembre 2019 : Préparation vidéo tutoriel (bientôt disponible) et ajout d'icônes d'interventions en cas de dépression (sensibilisation au suicide)
  • 3 septembre 2019: Lancement de la version bêta. Ouverture du compte Twitter. Ajout des liens de partages. Création groupe privé Facebook.
  • 25 août 2019 : Constate un bogue des champs input ="text" avec Chrome sur ordinateur, en investigation.
  • 15 août 2019 : Ajout de la page "Facteurs de risques et protections" dans l'application
  • 13 août 2019 : Ouverture de la page Facebook
  • 10 août 2019 : Automatisation de l'inscription
  • 5 août 2019 : Transfert d'hébergeur et registraire. Régler bogues de liens
  • 15 juillet 2019 : Prélancement auprès des testeurs
  • 10 juillet 2019 : Vidéo sur YouTube
  • 5 juin 2019 : Enregistrement IDDN


Statistiques depuis le 28 janvier 2020:
  • Total des pages vues : 40769
  • Pages vues aujourd'hui : 79
  • Visteur connecté : 2
  • Nombres de visiteurs : 40755
  • Total articles : 64